Rechercher

_Terrorism

Suite à un hasardeux week-end parisien, je me suis retrouvée par chance en sécurité lors des attentats du 13 novembre 2015.


En pleine nuit, j'ai reçu dans mon sommeil le coup de fil de mon père me demandant où j'étais. Vaguement, je lui ai répondu être en sécurité, puis de nouveau nuit noire.


C'est au réveil, que mon amie de l'époque me dit : "je ne sais pas comment tu as fait, tu as de la chance... Il y a eu un véritable attentat au Bataclan cette nuit. J'ai entendu les tirs et coups de feux...."


Je suis restée à ce moment là "bouche bée", dans la nuit j'ai cru que c'était une "nouvelle" farce.


En sortant sur le balcon de son appartement, là pour la 1ère fois lors d'un séjour parisien, j'ai entendu le chant des oiseaux comme dans la campagne de mon enfance... et puis, au loin, le bruit d'une ambulance!


En quelques minutes, ça n'a fait qu'un tour dans mon cerveau, annuler ma visite au salon du Carrousel du Louvre réservé depuis quelques semaines pour "FOTOVEVER".


Puis tout s'est enchainé, la peur m'a saisie.

Contrairement à mon amie, il était impensable pour moi d'aller dans la rue.

Celle-ci avait besoin de voir et comprendre, elle y ait descendue.

En revenant de son "périple", elle semblait être encore plus traumatisée encore.


Je suis restée tout le week-end au dernier étage de cet immeuble,

m'occupant comme je pouvais pour passer le temps.

J'avais pris avec moi ce week-end là, mon boitier Holga.

J'essayais tant bien que mal de penser à autre chose et de divertir mon amie autrement.


Puis, le dimanche matin, un couple d'ami(e)s est venue me chercher directement en voiture depuis leur résidence principale, située non loin de Paris à l'époque.

Grâce à l'application "facebook", ma famille et ce couple avaient pu me géolocaliser pour m'éviter de voir ce drame ou d'être de nouveau prise au piège dans un nouvel attentat.




18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout